5ème dimanche du Temps Ordinaire, 7 février 2021

  "Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies » (Marc 1, 29-39)

Ce dimanche, nos soeurs de la communauté de Gwantan en Corée du Sud nous partagent leur lumière dans l'Evangile selon Mc 1, 29-39

(이 페이지 한국어로 읽기)


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm,
Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean,
dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit,
elle avait de la fièvre.
Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha,la saisit par la main et la fit lever.
La fièvre la quitta,et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil,
on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal
ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies,
et il expulsa beaucoup de démons ;
il empêchait les démons de parler,
parce qu’ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube.
Il sortit et se rendit dans un endroit désert,et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent :
« Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit :
« Allons ailleurs, dans les villages voisins,
afin que là aussi je proclame l’Évangile ;
car c’est pour cela que je suis sorti. »

Et il parcourut toute la Galilée,
proclamant l’Évangile dans leurs synagogues,et expulsant les démons.



1. Regarder  l’ensemble du texte :

 

Je vois les principales activités de Jésus dans ‘son planning du jour’ en 24 heures.

Lieux : Synagogue, tous les lieux de vie des Galiléens
Durée : 24 heures
Pour qui : les proches, les disciples, surtout tous ceux qui souffrent de la maladie
Avec qui et comment : avec ses disciples, il enseigne et visite des personnes et aussi se trouve seul pour prier.

Ce passage d’Evangile nous fait découvrir le quotidien de Jésus, la journée d’aujourd’hui et comment il vivait sa mission à chacune de ces journées.
Il enseigne dans la synagogue (v. 29), visite la belle-mère de Simon (v. 29) et accueille et guérit ceux qui viennent jusqu’à sa demeure (v. 32-34). Et à l’aube, il prie seul. (v. 35)




 

2. Regarder la personne de Jésus:


 

Il est très actif, il va chercher lui-même « vers » ces gens pour les rejoindre.

C’est une attitude à avoir pour tous ceux qui annoncent la Bonne Nouvelle.

 

Il écoute attentivement leur vie, leur donne ce qui leur est nécessaire.

La douleur que ces gens portent, c’est la souffrance liée à la maladie. Cette douleur bouleverse leur vie tout entière !

 

Il vient en premier. Il n’a pas de préjugé. Il voit tels qu’ils se présentent.

C’est ainsi qu’ils font confiance à Jésus et se livrent. Et ils peuvent repartir en étant guéris. La confiance en Jésus fait naître un miracle. 

 

Le coeur de Jésus est rempli du désir de sauver l’homme.

Ils sont guéris tous ceux qui souffrent d’une maladie quand ils viennent à lui. 

 

Ce qui est important dans la personne de Jésus, c’est qu’il accueille tous sans se détourner d’aucun d’eux depuis l’aube jusqu’au soir bien tard. Et je vois que son coeur est rempli du désir de relever tous. Et ils se relèvent dès qu’ils rencontrent Jésus, et ils retrouvent la vie en étant libérés de leur entrave. Parfois, il y a des personnes qui servent Jésus comme la belle-mère de Simon et partent avec Jésus pour annoncer l’Evangile. 

 

En suivant la journée de Jésus, ce qui me touche, c’est que Jésus vient au milieu des hommes, il accueille ceux qui viennent à lui. Et ceux qui rencontrent Jésus, ce sont les souffrants de maladie, les fragiles, les assoiffés de la vie, les possédés. Et ils repartent dans leur vie après être guéris et avoir retrouvés la force de vie.





 

3. Ecouter la parole que Jésus m'adresse :


Avant tout moi-même qui ai reçu de Jésus la liberté. Il me fait revoir comment j’accueille ceux qui viennent  me voir.

Je prends conscience  que parfois, je rencontre d’une manière ‘sélective’ et que je blesse plus souvent que je relève.

Jésus invite ses disciples : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ;
car c’est pour cela que je suis sorti.
» afin que la Bonne Nouvelle soit annoncée partout.

Il est venu pour proclamer le Royaume de Dieu en tout lieu, à tout moment.

 

Par la vie de Jésus, je vois ma vie.


Je sors pour chercher les chrétiens éloignés de l’Eglise, pour visiter les malades, les personnes âgées seules, par mon travail.

Une fois, j’ai été visiter une personne malade du cancer. Elle était très engagée dans la vie de l’Eglise mais elle voulait faire une « pause » à cause de son travail, mais ça a duré plus de dix ans. Un jour elle a eu un cancer qui lui a fait arrêter le travail mais elle ne pouvait pas aller à l’Eglise. Sa soif était de trouver quelqu’un qui la visite et partage dans ce temps de rupture avec l’Eglise afin de garder le lien de la foi. Elle était à la fois très heureuse et embarrassée de ma visite.

Je prends conscience de ce qu'est la mission d’être envoyés. Cest dencourager et soutenir ceux que nous rencontrons afin quils retrouvent le dynamisme et la vie  et aussi daccompagner pour la joie de la vie.





 

4. Suivre Jésus :

 

Ce que Jésus a dit à ses disciples, c’est aussi à moi d’entendre et de réaliser.

 

Il ne me faut pas oublier la mission d’envoyée : annoncer l’Evangile aux pauvres que je rencontre par ma vie par les gestes concrets.

Que tous entendent la Bonne Nouvelle et soient libérés de son esclavage et qu’ils vivent !!!

Commençons notre journée par la prière et terminons- la par le temps de relecture !

 

Jésus « sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. »

 

En voyant Jésus prier, je vois l’humilité de Jésus : sa communion profonde avec le Père, sa relation au Père, son accueil de la réalité d’être envoyé du Père. La prière est un signe d’humilité que Jésus ne fait pas son oeuvre mais celle du Père en lui appartenant.

Et il proclame encore plus clairement sa mission : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »

De même, je demande la grâce pour reconnaître que la mission reçue est l’oeuvre de Dieu et je demande la force pour cette mission en suivant Jésus dans son humilité.